banniere_pages.jpg

Glossaire

 

Cystocèle : on parle d'une cystocèle quand la vessie descend dans le vagin sous la forme d'une boule. 

 

Hyperactivité vésicale : c’est l’association de deux symptômes urinaires, la fréquence anormale de petites mictions (pollakiurie) et l’urgence des besoins (urgenturie ou impériosité), quelle que soit leur cause.

 

Idiopathique : se dit d'une maladie ou d'une pathologie qui n'a pas de cause connue. Le traitement de la cause est donc impossible.

 

Miction : il s’agit de l’action d’uriner, de vider sa vessie. C’est l’évacuation de la vessie. Elle est volontaire, facile et indolore. Lors de la miction, la vessie doit se contracter pour se vider, alors que le sphincter s’ouvre pour laisser passer l’urine.

 

Périnée : il s’agit du plancher qui ferme l’orifice inférieur du bassin et qui soutient tous les organes. Il laisse passer : chez la femme l’urèthre, le vagin et le rectum. Chez l’homme, l’urèthre et le rectum. Il est constitué de muscles et de ligaments.

 

Pessaire : c'est un petit dispositif de matière plastique ou de silicone que l'on place dans le vagin pour empêcher la vessie de descendre en cas de prolapsus. Il en existe de plusieurs formes (cubes, anneaux) et de plusieurs tailles. Il est souvent utilisé comme simple test de traitement.

 

Prolapsus : il s’agit de la descente des organes du bassin au travers des orifices du périnée. Il peut s’agir de la vessie (cystocèle), de l’utérus (hystéroptose), de l’intestin (élythrocèle) ou du rectum (rectocèle). Souvent nommée descente d’organes dans le grand public. C’est une particularité essentiellement féminine.

 

Urèthre : c’est le canal qui conduit l’urine hors de la vessie. Il est très court chez la femme (4 cm), beaucoup plus long chez l’homme.

 

Rétention (vésicale) : on dit d’une vessie qui ne peut pas se vider qu’elle est en rétention. La rétention est complète si la vessie ne se vide pas du tout. Elle est partielle s’il persiste après la miction un résidu significatif dans la vessie.

 

Sphincter : il s’agit du muscle qui entoure l’urèthre pour assurer sa fermeture et donc la continence des urines. On peut distinguer : le sphincter lisse, fait d’un muscle automatique qui n’est pas commandé par la volonté ; le sphincter strié, de structure identique aux muscles des membres, commandé par la volonté, que vous contractez quand vous voulez vous retenir. Il doit rester fermé entre deux mictions.

Sa contraction volontaire est la meilleure manière de faire passer un besoin d’uriner intempestif : c’est le réflexe vésical inhibiteur.

 

Vessie : c’est l’organe urinaire qui stocke l’urine entre deux mictions sa capacité est de l’ordre de 350 ml environ, un peu plus grande pour la femme que pour l’homme. Il faut que sa paroi soit calme, détendue, afin que le volume contenu puisse augmenter sans élévation de la pression. C’est la caractéristique principale de la vessie : elle se remplit à basse pression.